Une «blague téléphonique» de Cyril Hanouna n’a pas fait rire tous les téléspectateurs, hier soir, lors du prime time de «Touche pas à mon poste». Et pour cause, l’animateur a piégé des homosexuels en usant de nombreux stéréotypes homophobes.

Et une polémique de plus pour Cyril Hanouna! Hier, lors du prime time de «Touche pas à mon poste», au lendemain de la journée mondial contre l’homophobie, l’animateur français s’est moqué à plusieurs reprises des homosexuels en leur tendant un piège.

Concrètement, l’équipe de «TPMP» a diffusé une fausse annonce sur un site de rencontres destiné à la communauté gay: «Bonjour, je me présente, Jean-José, 1M85, très sportif et super bien monté, cherche relation courte ou longue selon le feeling, bisexuel, je vous invite à déjeuner, et qui sait, peut-être qu’après je vous dégusterai. (…) PS: j’aime quand on m’insulte.» À charge du présentateur de jouer le rôle du faux Jean-José et de se moquer de ses prétendants.

D’une voix exagérément efféminée, Cyril Hanouna va alors enchaîner les blagues douteuses. De quoi irriter notamment les défenseurs de la cause homosexuelle.

Contacté par le «Huffington Post», SOS Homophobie estime que cet extrait est «scandaleux». «Ce sont des propos homophobes, juge Joël Deumier, le président de l’association. Pour nous c’est une récidive de Hanouna, cela fait plusieurs fois qu’il est pris en flagrant délit d’homophobie.»

En effet, en décembre dernier, «Touche pas à mon poste» avait déjà été épinglée par des journalistes.

«On meurt de vos blagues»

Dans un tweet partagé ce vendredi, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a déjà indiqué avoir été interpellé par de nombreux téléspectateurs.

Dès hier soir, des internautes pointaient du doigt le côté homophobe du «canular» dirigé par Cyril Hanouna. «Représenter les gays de façon maniérée, c’est continuer à inciter les gens à nous insulter, à nous haïr», estime l’un d’entre eux. «On meurt de vos blagues», poursuit un autre.

 

Et dire que Cyril Hanouna avait terminé l’année 2016 en promettant de «combattre l’homophobie, le sexisme, l’intolérance» en 2017…

 

 

 

Categories , , ,