Le Parlement européen appelle la Tchétchénie à cesser de persécuter les homosexuels

Le Parlement européen a appelé jeudi les autorités tchétchènes à mettre fin à leur « campagne de persécution » contre les homosexuels, et demandé la « libération immédiate » de toutes les personnes détenues « illégalement » dans ce cadre.

Dans une résolution adoptée à Strasbourg, les eurodéputés ont par ailleurs demandé aux autorités russes « d’assurer la protection juridique et physique des victimes, ainsi que des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes qui ont travaillé sur cette affaire ».

Dans sa résolution, le Parlement européen « condamne toutes les déclarations des autorités de Tchétchénie qui tolèrent et encouragent les violences à l’encontre des personnes LGBTI ».

« Les traditions régionales, culturelles et religieuses ne sauraient servir d’excuse » à des actes de « discrimination, de violence » ou de « torture » en raison de l’orientation sexuelle des personnes visées, rappelle le Parlement.

Les autorités russes et tchétchènes doivent dire « haut et fort qu’être lesbienne, gay, bi, trans ou intersexe, ce n’est pas contre quelque tradition religieuse que ce soit, c’est quelque chose qui a toujours existé, partout sur la planète, à toutes les époques, dans toutes les religions et cultures », a plaidé lors du débat l’élue écologiste autrichienne Ulrike Lunacek.

Partager:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer