Roumanie: le référendum contre le mariage gay n’intéresse pas les électeurs

les Roumains se sont très peu déplacés dans les bureaux de vote samedi, au premier jour du scrutin. A deux heures de la clôture des bureaux, à peine un peu plus de 5% d’entre eux avaient voté. Or, la clef du scrutin réside dans la participation: le seuil de 30% des inscrits doit être atteint pour valider le résultat.
Les quelque 19 millions d’électeurs du pays ont jusqu’à dimanche soir pour se prononcer sur un changement de la définition du mariage qui ferait que seuls « un homme et une femme » puissent s’unir et non plus des « époux », comme le stipule actuellement la loi fondamentale. « Nous nous attendons à une mobilisation plus forte dans le milieu rural dimanche, après la messe », a estimé le sociologue Barbu Mateescu.
D’un point de vue légal, rien ne changera à l’issue du référendum, puisque la législation roumaine n’autorise actuellement ni le mariage entre personnes de même sexe ni l’union civile. Les adversaires du scrutin fustigent un vote qui risque d’alimenter l’homophobie et dont l’enjeu serait de faire oublier les déboires du parti social-démocrate (PSD) au pouvoir.

Réagissez:

Hits: 21

Partager:
Translate »
 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer