Roumanie : des manifestants perturbent la projection d’un film jugé « pro-gay »

À Bucarest, une trentaine de manifestants se revendiquant d’une association religieuse orthodoxe a momentanément perturbé, ce jeudi, la projection du film Soldati. Poveste din Ferentari (Soldats. Une histoire de Ferentari), une co-production roumano-serbo-belge réalisée par la Serbe Ivana Mladenovic en 2017.
Le film est jugét « pro-gay » parce qu’il raconte l’histoire d’amour entre un anthropologue et un ancien détenu rom, dans une banlieue pauvre de la ville, Ferentari.
Un groupe de jeunes spectateurs cagoulés a notamment diffusé de la musique au début de la séance programmée au Musée du paysan roumain. Ils ont ensuite été évacués, et la projection a pu reprendre.
A l’extérieur, une trentaine de personnes manifestait pour « défendre les valeurs millénaires de la nation roumaine. »
Dimanche soir, des manifestants avaient interrompu la projection dans cette même salle du film « 120 battements par minute » du réalisateur français Robin Campillo, fresque sur les années Sida en France vues à travers le combat de l’association Act Up et Grand prix du jury au 70e festival de Cannes.
La direction du musée a défendu dans un communiqué sa décision de diffuser des films « sans censurer leur contenu » et rappelé que « la liberté d’expression est l’un des principaux acquis de la démocratie roumaine » après le renversement du régime communiste fin 1989.

 

Réagissez:

Hits: 16

Partager:
Translate »
 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer