USA : Des militaires transgenres poursuivent Trump en justice

Cinq femmes transgenres employées par l’armée américaine ont lancé des poursuites contre le Président Donald Trump et le Pentagone à la suite de la récente annonce par le Président que les personnes transgenres ne pourraient plus travailler dans l’armée.
Dans ces poursuites lancées mercredi devant un tribunal fédéral, les cinq plaignantes – de l’armée de l’air, des garde-côtes et de l’armée de terre – évoquent les incertitudes au sujet de leur avenir, y compris en ce qui concerne un éventuel renvoi ou si elles vont perdre leurs droits post-militaires c’est à dire leur retraiter.
La plainte vise MM. Trump et Mattis ainsi que plusieurs autres hauts responsables militaires. Elle a été déposée par le Centre national pour les droits des lesbiennes (NCLR) et l’Alliance gay et lesbienne contre la diffamation (GLAAD). Aucune des plaignantes n’est identifiée.
Selon la plainte, remettre en vigueur l’interdiction est contraire à la Constitution. D’après les estimations, de 1.320 à 15.000 personnes transgenres servent dans l’armée américaine sur 1,3 million de militaires en service actif.
Depuis l’annonce présidentielle il y a deux semaines, la Maison Blanche n’a pas précisé au Pentagone la marche à suivre par conséquent la politique d’acceptation des personnes transgenres reste en place à ce stade.

Partager:
Translate »
Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer