USA: un pâtissier et un Etat américain signent la trêve

Le Colorado et Jack Phillips, un pâtissier chrétien qui avait refusé de préparer un gâteau pour un mariage homosexuel ont annoncé mardi être parvenus à un accord mettant fin à une bataille judiciaire qui a divisé les Etats-Unis.
Selon les termes de cet accord, « la Commission des droits civiques du Colorado va abandonner ses poursuites administratives contre Masterpiece Cakeshop et son propriétaire Jack Phillips et M. Phillips va renoncer à son action devant la justice fédérale », selon un communiqué du procureur général du Colorado.
Jack Phillips, le propriétaire de Masterpiece Cakeshop, patissier à Denver dans le Colorado, avait porté plainte contre cet Etat en 2018 en affirmant que ses droits à la liberté d’expression et de culte avaient été violés.
Le pâtissier américain est devenu célèbre pour avoir refusé de faire un gâteau de mariage pour un couple homosexuel .
La Cour Suprême des Etats-Unis lui avait donné raison, en juin 2018, au motif que « cela heurtait ses convictions religieuses »
La Cour suprême des États-Unis avait statué qu’un État violait les règles de «liberté religieuse» en ordonnant à une boulangerie de cesser toute discrimination à l’encontre des couples de même sexe.
L’histoire remonte au 19 juillet 2012. Invoquant sa foi chrétienne, Jack Phillips a tout bonnement expliqué dans sa pâtisserie en banlieue de Denver, « Masterpiece Cakeshop », qu’il ne pouvait prendre une commande venant de monsieur Mullins et monsieur Craig.
Les deux époux ont alors déposé plainte sur le fondement d’une loi du Colorado interdisant toute discrimination aux magasins accueillant le public.
Le dossier, emblématique des débats entre libertés religieuses et droits des minorités sexuelles, avait été porté devant la Cour suprême qui a accordé en juin 2018 une victoire, à portée toutefois limitée, au pâtissier.
En parallèle, une avocate transgenre, Autumn Scardina, avait commandé en juin 2017 à M. Phillips un gâteau rose à l’intérieur, bleu à l’extérieur, pour célébrer les sept ans de sa transition d’homme à femme.
Après avoir essuyé un refus, elle avait déposé plainte auprès de la commission des droits civiques du Colorado qui avait estimé avoir des éléments suffisants pour poursuivre le pâtissier.
Le Colorado et M. Phillips ont jugé mardi qu’il était « dans l’intérêt de tout le monde » de mettre un terme à ces procédures, mais Autumn Scardina n’est pas liée par leur accord et pourra maintenir sa plainte.
« C’est une victoire pour la liberté », a commenté le pâtissier dans un communiqué, en accusant l’Etat du Colorado d’avoir fait preuve « d’hostilité » envers sa foi.

Réagissez:

Hits: 11

Partager:
Translate »
 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer