Attentat d’Orlando : Jean-Sébastien Herpin dénonce l’hypocrisie de la Manif Pour Tous

La Manif Pour Tous a publié un tweet après l’attentat contre une discothèque gay d’Orlando que certains ont jugé douteux alors que le mouvement milite toujours pour l’abrogation du mariage: « Peine immense pour les victimes et les familles endeuillées. Nausée face à la haine et la violence »,
Jean-Sébastien Herpin, secrétaire régional d’EELV Centre et militant engagé pour les droits des personnes LGBT n’a pas apprécié
« Qui sème la haine, entretient la désolation », avait d’abord répondu Jean-Sébastien Herpin après le tweet de LMPT.
Des propos qui lui ont valu, en retour, d’autres attaques et procès en « indécence », des insultes mais aussi des demandes de sanction de la part d’Europe Écologie-Les Verts.
L’élu EELV s’explique sur son blog, lundi. « Le départ de ce tweet est la communication de la Manif Pour Tous qui, dans un accès de besoin de positionnement sur cet acte barbare, s’est fendue d’un message aussi neutre que possible, mais gênant à lire pour les personnes qui ont été stigmatisées par ce Tea Party à la française », écrit-il.
Jean-Sébastien Herpin dénonce « l’homophobie qui, ici, mène à la mort, au crime ». Or selon lui, « les opposants à l’égalité » que sont LMPT « se parent d’hypocrisies » pour justifier leur refus « de reconnaître que tous les humains naissent égaux en droit ».
« Depuis le débat sur le mariage pour toutes et tous, l’association SOS-homophobie note la progression des actes et violences homophobes. La parole fut libérée. A l’instar du raciste qui pense que la liberté d’expression lui est acquise en toute déclaration, l’homophobe se sent plus libre d’exprimer sa détestation. Il faut souvent rappeler à ces personnes, racistes, homophobes étant souvent les mêmes, qu’il s’agit là d’un délit.
Certains passages à l’acte ont déjà eu lieu. Faut-il rappeler l’agression de Wilfried et Olivier ? Faut-il citer l’ado qui se fait molester à Orléans ? Doit-on énumérer chaque insulte, chaque coup porté ? Il s’agit là, puisque violents, d’évidents actes, de l’évolution de l’idée vers l’agression.
Une sale idée de haine exprimée, répétée permettra au désaxé de justifier ses actes, dans l’échelle de ses valeurs, ou ce qu’il croit en être. Jusqu’au jour où une personne en rupture psychologique osera la même chose que le haineux islamiste d’Orlando : tirer pour tuer par dizaine. Son interprétation de la religion lui fait atteindre la barbarie, et par un même mécanisme, n’importe quel autre endoctriné pourra à son tour suivre le même cheminement. »

https://twitter.com/Camille_Eelen/status/742081506181537792?ref_src=twsrc%5Etfw

Views: 4

Partager:
Translate »