“L’homosexualité est une abomination” : la condamnation de Christine Boutin annulée par la Cour de cassation

La Cour de cassation a annulé ce mardi 9 janvier la condamnation pour incitation à la haine de l’ancienne présidente du Parti chrétien démocrate (PCD), Christine Boutin, qui avait déclaré que « l’homosexualité est une abomination » dans une interview à la revue Charles, en avril 2014, rapporte Libération.

Les juges ont bien reconnu un propos « outrageant » mais pas une « exhortation à la haine ou à la violence à l’égard des personnes homosexuelles », précise le quotidien, qui a pu consulter l’arrêt. »
Le mercredi 2 novembre 2016, la Cour d’Appel de Paris confirmait la condamnation rendue le vendredi 18 décembre 2015 par la 17e chambre correctionnel du TGI de Paris.
Christine Boutin était reconnue coupable d’incitation à la haine suite à des propos tenus sur l’homosexualité dans une interview dans « Charles » publié le 02 avril 2015 et dans lequel elle qualifiait l’homosexualité d’ « abomination ».

La Cour avait confirmé la condamnation de l’ancienne ministre à 5000 euros d’amendes et à 2000 euros de dommages et intérêts à verser aux associations qui s’étaient portées partie civile, 2000 euros au titre de l’article 475.1 du Code de Procédures Pénales et 1000€ au titre des frais de justice.
« Je suis très déçu de cette décision car elle affirme qu’on peut libérer une parole homophobe très présente en France », a réagi Me Etienne Deshoulières, avocat de LGBT Mousse, interrogé par le quotidien.

 

Commentaires Facebook
Partager:
Translate »
 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer