Super Bowl 2017 : Lady Gaga propose un show impressionnant et défend la tolérance

En ce début d’année très tendu aux Etats-Unis, la prestation de Lady Gaga lors de la mi-temps du Super Bowl avait forcément une saveur particulière. Et la chanteuse américaine, qui s’est depuis longtemps érigée en défenseur des différences, l’avait clairement compris, ouvrant sa prestation de 13mn par le titre “God Bless America” sur le toit du stade, et insistant en quelques mots sur l’importance que les Etats-Unis restent “un pays de liberté et de justice pour tous“. Parmi eux, les “gay, hétéros ou bi, lesbiennes ou transgenres” qu’elle évoque dans son titre “Born This Way”, l’un des nombreux tubes qu’elle a entonnés au cours de sa prestation.

“Message d’amour, de compassion et de gentillesse”

Les seules déclarations que je ferai durant mon spectacle sont celles que j’ai faites de manière constante durant toute ma carrière. Je crois en l’égalité et dans le fait que l’état d’esprit de ce pays est un message d’amour, de compassion et de gentillesse“, avait prévenu la chanteuse avant le Super Bowl, et elle s’est effectivement placée une nouvelle fois en porte-parole des “little monsters”, qu’il s’agisse de ses fans ou simplement de ceux qui peuvent être pointés du doigt pour leur différence.

Seule avec ses danseurs – Beyoncé n’était pas de la partie pour partager “Telephone”, contrairement à ce qu’annonçaient les rumeurs -, Lady Gaga a assuré un show impressionnant, rappelant les succès de ses débuts alors qu’elle a récemment revu son image, plus sobre. Pour le Super Bowl cependant, le sceptre était de retour, les chorégraphies aussi, et la star est même arrivée sur scène en volant, quittant le sol à plusieurs reprises sur “Poker Face”, l’un de ses tout premier numéros un aux Etats-Unis.

Tout au long des 13 minutes de show, Lady Gaga s’est surtout concentrée sur ses hits passés. Outre “Poker Face”, “Born This Way” et “Telephone”, la chanteuse américaine a aussi repris son tout premier single, “Just Dance”, et s’est aventurée sur son dernier album “Joanne” avec un seul titre, la ballade “A Million Reasons”, qu’elle a entonnée au piano, avant un final qui ne pouvait se faire que sur “Bad Romance”, son hit le plus mémorable.

https://www.youtube.com/watch?v=KOU2qNCBAo0

Visits: 11

Partager:
Translate »